Covoiturage sérieux & gratuit, orienté sécurité des Passagers & aide d'utilisation. Roulez rassuré(e) !
Connexion S'enregistrer

Connexion

comment calculer le prix passager d'un covoiturage 1. le prix total demandé aux passagers ne peut excéder le coût de revient total du déplacement,
2. le conducteur doit participer aux frais comme tout passager,
3. le coût de revient total du déplacement doit être effectué à partir du barême kilométrique officiel de l'Administration fiscale.

Pour déterminer le prix réel MAXIMAL pouvant être demandé à tout passager, nous vous aidons à effectuer les calculs chronologiques nécessaires ...

 

Pin It

 

Comment calculer le prix d'un covoiturage par passager ?

Contrairement à bien des idées reçues, un conducteur de covoiturage ne jouit pas d'une liberté totale pour décider du prix qu'il va demander à ses passagers.

En aucun cas, il n'est autorisé à retirer un quelconque bénéfice de son voyage en covoiturage. Ne vous transformez pas en chauffeur de taxi non déclaré. Le fisc veille !

Néanmoins, il est évident que pour un conducteur le coût du transport ne peut se réduire aux seuls frais de carburant consommé. Il est normal de tenir compte de l'amortissement de la voiture, au prorata des km effectués pendant le trajet. Et il en va de même pour les frais d'assurance du véhicule utilisé.

 

La participation financière pour un Passager est strictement réglementée

 

Pour tenir compte de l'ensemble de ces frais, l'Administration fiscale a établi un barême kilométrique officiel, théoriquement révisé chaque année. Notons que c'est ce même barême qui sert aux entreprises lors de remboursements de voyages effectués à titre professionnel par un salarié avec son propre véhicule.

L'objet de ce barême est double :

      • permettre un calcul rapide du coût du voyage,
      • dégager un prix MAXIMAL que le conducteur ne doit pas dépasser dans ses demandes aux passagers.

Étudions ces 2 points.

      1. calculer le coût de revient total du déplacement : on l'obtient par la seule addition de son coût fiscal et des éventuels frais de péage autoroutier au long du voyage. Le coût fiscal comprend automatiquement les frais de carburant, l'amortissement du véhicule et les coûts d'assurance. On l'obtient à partir du barême kilométrique officiel et fourni par l'Administration fiscale. Il est fonction de la puissance fiscale du véhicule et du kilométrage total annuel parcouru par ce véhicule. On notera au passage que ce dernier paramètre est difficilement appréhendable par le passager qui souhaite effectuer une vérification du prix demandé : nous conseillons donc aux passagers de diviser simplement le kilométrage affiché au compteur du véhicule par l'âge en années de celui-ci, si ces données ne sont pas présentes dans le profil du conducteur (sa fiche). Prenons par exemple le barême applicable en 2018 :

        Nb de CV moins de 5 000 km 5 001 à 20 000 km plus de 20 000 km
        3 CV et moins
        0,410 x d
        (0,245 x d) + 824
        0,286 x d
        4 CV
        0,493 x d
        (0,277 x d) + 1082
        0,332 x d
        5 CV
        0,543 x d
        (0,305 x d) + 1188
        0,364 x d
        6 CV
        0,568 x d
        (0,320 x d) + 1244
        0,382 x d
        7 CV et plus
        0,595 x d
        (0,337 x d) + 1288
        0,401 x d

        Notons que ce barême est conçu pour une déclaration fiscale annuelle (d étant le nombre de km parcourus pendant l'année précédente). Il nous est préférable de raisonner à partir d'un tableau indiquant le coût global du km parcouru dans le covoiturage qui nous concerne, soit :

        Nb de CV moins de 5 000 km 5 001 à 20 000 km plus de 20 000 km
        3 CV et moins 0,410 (0,245 x d) + 824
        d
        0,286
        4 CV 0,493 (0,277 x d) + 1082
        d
        0,332
        5 CV 0,543 (0,305 x d) + 1188
        d
        0,364
        6 CV 0,568 (0,320 x d) + 1244
        d
        0,382
        7 CV et plus 0,595 (0,337 x d) + 1288
        d
        0,401


        Attention : ce barême kilométrique fiscal peut resté longtemps inchangé (par exemple, de 2013 à 2017). Mais il est sujet à toute modification éventuelle dans les prochaines années. Bien le vérifier avant de l'utiliser ! Son utilisation est simple. Supposons que le véhicule ait une puissance fiscale de 6 CV et un parcours annuel total supérieur à 20000 km, on trouve un coût fiscal au km de 0,382 €. Si le parcours total du covoiturage est de 300 km, on obtiendra un coût fiscal de 0,382 x 300 soit 114,60 €. Vous pouvez retenir un coût de base maximum de 120% de ce coût fiscal obtenu. Vous y ajouterez, le cas échéant, les frais réels de péage payés le long du parcours pour obtenir le coût total du covoiturage à répartir entre les occupants du véhicule, y compris le conducteur.

      2. prix à demander à chaque passager :
        • si tous les passagers font le trajet complet : le calcul est fort simple puisque vous n'avez qu'à diviser le coût total du covoiturage par le nombre de passagers + 1 (pour tenir compte de la participation financière obligatoire du conducteur). Par exemple, si vous avez 3 passagers, le coût demandé par passager sera de (114,60 * 1,2) / 4 soit 34,38 €,
        • si tous les passagers ne font pas le trajet complet : nous allons tenir compte, pour chacun des passagers, de la distance réellement parcourue par chacun. Nous divisons le coût total du covoiturage par la somme de toutes ces distances parcourues, ce qui nous donne un prix unitaire du km parcouru. Et le prix final demandé à chacun des passagers sera égal à la multiplication de ce prix unitaire du km par sa propre distance parcourue. Tout conducteur pourra librement décider d'appliquer la même règle d'imputation pour les coûts de péage (partage par tous les passagers, ou non).

Notez bien que ces prix ainsi calculés sont des prix maximaux pouvant être demandés aux passagers.

Rien n'empêche un conducteur à demander à ses passagers un prix inférieur.

Inversement, il lui est interdit de demander un prix supérieur !

1. On remarquera également que le calcul effectué ci-dessus -dans le cas d'un covoiturage avec des passagers n'effectuant qu'une partie du trajet total- ne permet pas à un conducteur d'afficher un prix précis sur sa fiche personnelle, tant que tous les passagers n'auront pas réservé leurs places pour ce covoiturage précis. Dès la réservation complète et terminée, un tel conducteur est invité à contacter tous ses passagers afin de bien préciser à chacun le prix réel et définitif qui lui est demandé de payer,

2. Le prix par passager ainsi calculé tient toujours compte -et automatiquement- des frais de carburant. En conséquence et en aucun cas, un conducteur ne peut demander à un passager de payer, en cours de route ou à la fin du voyage, un supplément pour ses frais de carburant (ex: lors d'un arrêt à une pompe d'essence pendant le voyage).

 

Tout Conducteur -ou Passager-, connecté sur ce site, pourra utiliser directement l'outil de calcul automatique des prix à demander à ses passagers. Vous le trouverez dans le Menu Principal en naviguant ainsi : "Aide → Calcul des prix passagers". Mais vous pouvez également cliquer sur le lien ci-dessous :

Calcul des prix passagers d'un covoiturage

calcul du prix maximal par passager


Cet outil de calcul peut être également utilisé à bon escient par tout passager qui souhaiterait vérifier la juste conformité d'un prix demandé par un conducteur. Il lui suffirait, avant d'utiliser cet outil, de relever dans le profil du conducteur : les villes départ & arrivée (pour évaluer la longueur du trajet, avec un outil comme Mappy par exemple, ou Via Michelin), le kilométrage annuel moyen parcouru, la puissance fiscale du véhicule et le nombre de passagers inscrits (cf. onglets "véhicule" et "trajet" dans le Profil du Conducteur). Par simplification, et si ce calcul est effectué avant le voyage, considérer que toutes les places seront occupées et que tous les passagers feront le voyage en entier (dans le cas d'un trajet avec arrêts intermédiaires).


Pin It

Retour à la page d'accueil